Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Après l'effroyable démantèlement du camp d'Idomeni, en Macédoine, beaucoup de jeunes ont disparu dans la nature. Feriel, une petite ? lle afghane qui tente de rejoindre l'Autriche avec son frère en est un douloureux exemple. Mais une rencontre, un partage avec Elliniki, une très vieille dame qui vit recluse dans le sauvage massif du Paiko changera le cours d'une histoire tragique. Si différents mais pas indifférents ...

Agrégée de lettres et de langues anciennes, Carole Declercq, est enseignante. Avec « Ce qui ne nous tue pas… » elle signe un premier roman d’une plume brillante et intimiste.

Elle est professeur de français dans un collège Nord-Isérois. Declercq est son nom de plume emprunté à sa grand-mère originaire du Nord de la France. Elle est connu de ses élèves Turripinois du collège des Dauphins sous le nom de Carole Pansu. Elle a écrit avant ce roman, un cycle d'aventures racontant l'histoire d'un petit romain et de son esclave grec. Ce roman est toujours dans ses placards en attente d'être publié. Passionnée par l'histoire, Carole Declercq a longtemps hésité entre cette matière et et le Français.
 
Source : Dauphiné libéré

 

Titre original : Les enfants d'ulysse
Date sortie / parution :
Tag(s) : #Romans - Essais - Polars - Thrillers
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :