Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une reine de la Belle Époque - Margaretha Geertruida Zelle, née en 1876, est la fille d'un marchand de chapeaux de Leeuwarden (Pays-Bas). La petite fille, appelée familièrement M'greet, est éveillée, fine et élancée. Elle a un teint basané inhabituel aux Pays-Bas qui fait qu'on la prend souvent pour une Eurasienne.

Son père lui est très attaché et la gâte beaucoup avant de rencontrer des revers de fortune. La jeune fille étudie à l'école normale de Leiden mais est renvoyée à la suite d'une liaison avec le directeur (qui, de son côté, perd sa place).

À la suite d'une annonce matrimoniale, elle épouse un capitaine nommé MacLeod de dix-neuf ans son aîné, qui se montre bientôt violent et porté sur le rhum. Ils vivent aux Indes néerlandaises et ont deux enfants. Leur jeune fils Norman meurt à la suite d'une intoxication à laquelle leur fille Jeanne dite Non survécut. Le couple rentre au pays en 1903.

Mais Margaretha a découvert aux colonies une vie exaltante, ce qui l'amène à divorcer du capitaine et à gagner Paris

Elle fait ses débuts comme danseuse de charme sous les apparences d'une princesse javanaise dénommée Mata Hari (L'oeil de l'Aurore) au «Musée des études orientales» (sic), plus connu sous le nom de musée Guimet, lequel abrite alors une salle de spectacle privée...

portrait de Mata HariLa représentation donnée le soir du 13 mars 1905 par le riche négociant et mécène Émile Guimet pour une brochette de privilégiés consiste en un tableau animé représentant le dieu hindou Shiva aux six bras recevant l'hommage exalté d'une pléiade de princesses.

Celles-ci sont emmenées par... Mata Hari habillée d'un collant couleur chair et ruisselante d'or et de jade.

La salle exulte et une spectatrice, l'écrivain Colette, note en experte : «Elle ne dansait guère mais elle savait se dévêtir progressivement et mouvoir un long corps bistre, mince et fier.»

Le spectacle connaît le succès et la troupe se produit bientôt à Madrid, Monte Carlo, Berlin, La Haye, Vienne et même Le Caire.

La jeune et troublante artiste collectionne les protecteurs haut placés.

L'intégralité de cet article est disponible en cliquant sur le lien ci-dessous

http://www.herodote.net/histoire/evenement.php?jour=19171015

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :