Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

http://scenedecrime.blogs.com/photos/uncategorized/2007/09/18/jean_maurice_agnelet_agnes_leroux.jpgVoici une chronologie de l'affaire de la disparition d'Agnès Le Roux en octobre 1977 alors que son ancien amant, Maurice Agnelet a vu mercredi 15 octobre, son pourvoi rejeté par la Cour de cassation et sa condamnation à 20 ans de réclusion, rendue ainsi définitive :

 

1976 : L'avocat niçois Maurice Agnelet, 38 ans, proche du patron du casino Ruhl, Jean-Dominique Fratoni, séduit Agnès Le Roux, héritière du casino voisin et concurrent, le Palais de la Méditerranée, que dirige Renée Le Roux, 55 ans.

30 juin 1977 : Agnès Le Roux qui a connu Jean-Dominique Fratoni par l'entremise de Jean-Maurice Agnelet, vote contre sa mère au conseil d'administration. Elle vend pour trois millions de francs ses parts à Jean-Dominique Fratoni qui prend ainsi le contrôle du casino et verse la somme sur un compte-joint d'Agnès Le Roux et de Maurice Agnelet à Genève.

30 octobre : Agnès Le Roux âgée de 29 ans, et sa voiture, une Range Rover blanche, disparaissent pendant le week-end de la Toussaint.

Septembre 1978 : Maurice Agnelet, qui a transféré l'argent d'Agnès Le Roux sur un compte ouvert à son nom avec procuration à son autre maîtresse Françoise Lausseure, est placé en garde à vue. Françoise Lausseure affirme qu'il était avec elle en Suisse lors de la disparition d'Agnès Le Roux. Il est alors libéré.

13 août 1983 : Convoqué par la justice française, Maurice Agnelet qui vit depuis 1980 au Canada, rentre en France. Il est inculpé d'homicide volontaire et d'abus de confiance, et écroué. Il sera libéré le 17 février 1984.

30 septembre 1985 : Le juge d'instruction rend un non-lieu en faveur de Maurice Agnelet.

13 novembre 1986 : Maurice Agnelet est condamné par la cour d'appel de Lyon à 30 mois d'emprisonnement dont 6 avec sursis pour abus de confiance et complicité d'achat de vote, lors de la prise de contrôle du Palais de la Méditerranée par Jean-Dominique Fratoni. Il se constitue prisonnier le 17 et il est radié du barreau.

Juin 1999 : Françoise Lausseure déclare qu'elle a menti et qu'il n'était pas avec elle en Suisse lors de la disparition d'Agnès Le Roux. Elle confirme ce revirement en février 2000.

8 décembre 2000 : La cour d'appel d'Aix-en-Provence réouvre le dossier. Maurice Agnelet qui vit désormais au Panama, est remis en examen pour homicide volontaire et consigné en France.

19 mai 2004 : Maurice Agnelet est mis en examen pour assassinat.

26 octobre 2005 : Il est renvoyé devant la cour d'assises des Alpes-Maritimes.

23 novembre 2006 : Ouverture du procès à Nice.

19 décembre : L'avocat général Pierre Cortès requiert vingt ans de réclusion mais Maurice Agnelet est acquitté le 20. Le parquet général fait appel.

3 juillet 2007 : Le président de la cour d'assises d'appel des Bouches-du Rhône demande la recherche de restes humains sur un site où la disparue pourrait être enterrée, mais l'expertise se révèle négative le 11 septembre.

17 septembre : Ouverture du procès en appel à Aix-en-Provence.

11 octobre : Maurice Agnelet est condamné à vingt ans de réclusion pour assassinat.

13 décembre : Rejet d'une demande de mise en liberté pour Maurice Agnelet.

17 septembre 2008 : Le ministère public demande à la Cour de cassation le rejet du pourvoi formé par Maurice Agnelet.

15 octobre 2008 : La Cour de cassation rejette le pourvoi formé par Maurice Agnelet, rendant sa condamnation à 20 ans de réclusion définitive.

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/societe/20081015.OBS6007/chronologie-de-l-affaire-agnelet.html

 

 

 

 

http://www.lepoint.fr/content/system/media/1/200810/23623_une-agnelet-leroux.jpgPARIS (Reuters) - Un homme se présentant comme une ancienne figure du milieu affirme que Jean-Maurice Agnelet a été injustement condamné pour l'assassinat de l'héritière Agnès Le Roux en 1977.

Dans un livre à paraître le 10 mars, Jean-Pierre Hernandez, 75 ans, explique avoir recueilli les aveux du véritable meurtrier, aujourd'hui décédé.

Jean-Maurice Agnelet, 72 ans, a été condamné en appel en 2007 à 20 ans de réclusion pour l'assassinat de sa maîtresse, après avoir été acquitté en première instance. La cour de cassation a rejeté son pourvoi en 2008.

Le corps d'Agnès Le Roux, dont la disparition a alimenté la chronique judiciaire de la Côte d'Azur pendant de nombreuses années, n'a jamais été retrouvé.

Jean-Charles Le Roux, le frère d'Agnès, a estimé qu'il s'agissait surtout d'un" coup de pub" de l'auteur du livre.

"Ce type de déclaration d'un personnage qui a passé son temps a défier la justice, c'est pas ça qui va changer quoi que ce soit. Pour nous ça n'a aucun intérêt", a-t-il dit sur RTL, évoquant une "manipulation bien inutile."

Mais sur la foi des révélations de Jean-Pierre Hernandez, l'un des avocats de Jean-Maurice Agnelet, Me François Saint-Pierre, a annoncé son intention de déposer une requête en révision.

"Ce nouveau témoignage me semble absolument capital. Au regard de ces révélations, je m'apprête à rédiger une requête en révision devant la Cour de cassation que je déposerai d'ici une dizaine de jours", a-t-il dit sur TF1.

Un ex-de la French Connection relance l'affaire Le Roux

http://www.lepoint.fr/fil-info-reuters/un-ex-de-la-french-connection-relance-l-affaire-le-roux-04-03-2011-1302842_240.php

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :