Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

http://www.decitre.fr/gi/73/9782258087873FS.gifLes présentations des éditeurs : 28/01/2011 - Quand il quitte en 1922 l'agence Pinkerton qui l'employait comme détective depuis 1915, Dashiell Hammett se lance dans l'écriture. Il rejoint les rangs de la revue Black Mask qui venait de se créer et s'y impose immédiatement comme chef de file d'une génération d'écrivains qui va rénover de fond en comble la littérature criminelle : loin de l'ambiance feutrée des romans à énigme anglais, il met en scène, dans un style percutant et descriptif, le détective privé aux prises avec la jungle urbaine, les gangsters, la trahison, la violence de la grande ville. Avec Dashiell Hammett, le roman noir américain était né.

Si elles ne sont pas toutes policières, les soixante-cinq nouvelles - dont neuf inédites en français - réunies pour la première fois en volume brossent le portrait saisissant de l'Amérique de la prohibition, sauvage, brutale et sans pitié.


  • La revue de presse Philippe Lançon - Libération du 17 février 2011

Il ne faut pas imaginer Hammett heureux, mais on peut continuer à le lire pour l'être - malgré tout, malgré soi. Le coeur est plein, le monde est vide, c'est obscène, il s'agit d'adapter le premier au second. L'opération s'effectue par la seule joie qui reste : celle du récit. C'est un sprint, foulée de prince et mort aux trousses. Sa virginité nerveuse dissout les miroirs, colifichets, appétits, les cloques de vanité et de conscience, tout ce qui pèse comme glaçons dans l'eau sale. La publication de l'ensemble des nouvelles d'Hammett par Omnibus en est une aussi bonne que celle, dans la même collection, des nouvelles de Fitzgerald et de Maugham...

Concentration, accélération, distanciation, perturbation : Hammett est celui qui unit dans le minimum d'espace ces qualités souvent contradictoires, l'efficacité et l'ironie maximales du récit. On n'y croit pas malgré le rire et le dégonflage, mais par eux. Au pays des lépreux, l'écrivain produit ce miracle : sa dépression agit.

 

  • La revue de presse Delphine Peras - Lire, février 2011

Tout l'intérêt de ces nouvelles de Hammett, certes inégales, mais opportunément présentées dans un ordre chronologique, est de fournir "la matière brute de ses écrits, celle qui nous permet d'apprécier à sa juste mesure ce que fut son accomplissement littéraire", comme le souligne en préambule son éditeur américain Richard Layman. "Une véritable mine d'or", assurément.

 

  • La revue de presse Gérard Meudal - Le Monde du 27 janvier 2011

Ces soixante-cinq nouvelles, dont neuf totalement inédites, constituent véritablement la matrice de son œuvre...

A lire les nouvelles de Dashiell Hammett présentées dans leur ordre chronologique, il est frappant de les voir évoluer vers le roman. Elles sont de plus en plus longues. Certaines même se suivent, comme La Maison de Turk Street et La Fille aux yeux d'argent, où apparaît dans le rôle de la femme fatale une certaine Elvira, qui est clairement une ébauche de l'héroïne du Faucon de Malte. On peut ainsi suivre au plus près la genèse des cinq romans publiés entre 1929 et 1934 qui assureront la gloire de l'auteur.

Coups de feu dans la nuit : l'intégrale des nouvelles

Auteur : Dashiell Hammett

Préface : Richard Layman

Postface : Julie M. Rivett

Date de saisie : 18/02/2011

Genre : Romans et nouvelles - français

Éditeur : Omnibus, Paris, France

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :