Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Croix-Rouge sous le IIIe Reich. Histoire d'un échec

MERCREDI 22 SEPTEMBRE 2010
arte, 20h40 - 21h35

Type : documentaire


Retour sur le rôle du Comité international de la Croix-Rouge pendant la Seconde Guerre mondiale et sur son incapacité à aider les victimes du nazisme. De longues années après la guerre, l’institution plaidera sa propre cause en avançant que sa mission ne concernait à l’époque que les prisonniers de guerre. Les historiens ont aujourd’hui une autre explication à cet immobilisme choquant. Certains des membres de la Croix-Rouge, de nationalité suisse, n’auraient pas été hostiles à la politique d’extermination des juifs. D’autres souhaitaient garder de bonnes relations avec leurs homologues allemands. La Croix-Rouge allemande avait depuis longtemps exclu les juifs de tous les postes de responsabilité et les avait remplacés par des sbires à la solde du régime. Dès le printemps 1942, ces derniers avaient prévenu que toute recherche portant sur des prisonniers en camps de concentration et des disparus « non aryens » ne serait plus traitée.

http://www.historia.fr/content/television/article?id=29707

 

 

 

 

http://www.decitre.fr/gi/84/9782080677884FS.gifDocument 2000 - 1939, la Seconde Guerre mondiale éclate.


Institutions de secours aux victimes des conflits, impartiales et indépendantes, les sociétés nationales de la Croix-Rouge se trouvent dès lors, malgré elles, plongées dans la tourmente. Dans l'hexagone, la défaite brutale de 1940 entraîne, alors que s'installe le régime de Vichy, l'unification des trois sociétés qui composaient, depuis sa création en 1864, la Croix-Rouge française. En Espagne, la guerre civile a déjà imposé l'éclatement de l'organisme humanitaire en deux camps opposés.


En Allemagne, la " Deutsches Rotes Kreuz " passe sous la coupe de la " S.S. ", laquelle a imposé à sa tête un sinistre " docteur " qui va accomplir sa carrière dans les camps d'extermination. Côté américain, dominée par la personnalité d'un homme de Roosevelt, Norman Davis, la puissante " American Red Cross " va, après Pearl Harbour, développer son énorme potentiel d'aide jusqu'aux paix alliées, tandis qu'en URSS, les méthodes staliniennes n'épargnent pas la Croix-Rouge russe devenue " l'Alliance des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ".


D'associations apolitiques, les Croix-Rouge deviennent donc l'enjeu de batailles de pouvoir et de luttes idéologiques. D'autres sociétés nationales, groupées autour de leur Ligue et soutenues par le CICR (Comité International de la Croix Rouge) à Genève, sont aussi confrontées aux atteintes à la dignité humaine que constituent, au cours de cette guerre, les déportations et les exterminations de masse. Face aux drames de cette déflagration mondiale, s'additionnent les singuliers destins d'hommes et de femmes qui, dans un conflit dominé par l'horreur, luttent sans concession pour instiller un semblant d'humanité à un monde en folie.


Car, comme l'avait dit son fondateur Henry Dunan, la Croix-Rouge est bien " née sur un champ de bataille ".

 

La Croix-Rouge dans la guerre. 1935-1947

Gérard Chauvy

Broché

Paru le : 20/10/2000

Éditeur : Flammarion

 

 

L'auteur en quelques mots ...

 

Gérard Chauvy est historien, collaborateur du Progrès de Lyon et auteur de nombreux ouvrages sur l'histoire de sa région (Histoire des Lyonnais, Les Quartiers de Lyon au fil des rues...) et sur la Seconde Guerre mondiale (Lyon 40-44, Histoire secrète de l'occupation, Aubrac, Lyon 1943...).

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :