Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Cellule du bagne des AnnamitesLe 22 janvier 1931, il y a 80 ans, le gouverneur de la Guyane et du Territoire de l’Inini promulguait le décret présidentiel portant création des établissements pénitentiaires spéciaux (les « EPS ») destinés à recevoir les condamnés indochinois aux travaux forcés. Cette nouvelle catégorie d’établissements n’avait pas qu’une visée judiciaire et politique ; à la suite de la création du Territoire de l’Inini, ils devaient également favoriser la colonisation et l’exploitation des richesses minières et forestières du sud de la Guyane.


Voie ferréeTrois établissements spéciaux naissent entre 1931 et 1934 : le premier à la crique Anguille dans la commune de Tonnégrande, le second à La Forestière sur la rive droite du Maroni, le dernier à saut Tigre sur le Sinnamary. Entretenus sur le budget du gouvernement de l’Indochine, ils dépendaient directement du gouverneur de Guyane.


WC du bagne des AnnamitesLe premier des camps, établi sur des propriétés privées avec ou sans accord des propriétaires, sur une superficie de plus de 300 ha, accueillit 395 Indochinois à partir de septembre 1931 et devint le chef-lieu de la circonscription du centre de l’Inini. Les derniers « Annamites » de Crique Anguille, libérés après la fin de la guerre, rejoignirent le village « chinois » de Cayenne en 1946. Par la suite, certains restèrent en Guyane, d’autres furent rapatriés en 1954 et 1963. En moins de quinze ans, des infrastructures routières, ferroviaires et portuaires, des concessions agricoles et diverses autres constructions à caractère public jaillirent de la forêt et rattachèrent davantage l’actuelle commune de Montsinéry-Tonnégrande à l’île de Cayenne, notamment pendant la Seconde guerre mondiale.


Vieux moteur du bagne des AnnamitesEn cette année 2011 des outre-mer, la Mairie de Montsinéry-Tonnégrande souhaite particulièrement attirer l’attention des Guyanais et des pouvoirs publics sur la nécessité de préserver les vestiges du bagne des Annamites dans leur environnement naturel, véritable lieu de mémoire qui révèle toute la richesse et la complexité de l’histoire de notre pays.


Texte : Kristen Sarge, service des archives communales
Photos : Théodore Dauphin

Commune de Montsiney-Tonnégrande - Guyane


A télécharger :

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :