Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

http://www.payscatalan.fr/client/cache/produit/300_____img188_148.jpghttp://a7.idata.over-blog.com/500x375/0/38/46/88/H--l--ne-Legrais--Photo-Jean-Luc-Modat-7447-.jpgDocument 2007 - De 1939 à 1944, à la maternité d'Elne, dans les Pyrénées-Orientales, le combat exceptionnel d'une jeune bénévole suisse pour sauver des enfants d'une mort certaine...

A partir de 1939, des réfugiées espagnoles, juives et tziganes sont parquées dans des camps d'internement où les conditions de vie sont effroyables. Pour celles qui sont enceintes, l'angoisse de perdre leur enfant est un pas de plus vers l'horreur.

Volontaire du Secours suisse aux enfants, Elisabeth Eidenbenz arpente inlassablement ces «prisons à ciel ouvert» pour accueillir les femmes épuisées à Elne, dans une maternité de fortune qu'elle a créée. Là, loin du chaos ambiant, ses protégées peuvent accoucher décemment.


Arrive Teresa, rebelle espagnole meurtrie par l'exode. Entre la future mère et la jeune Suissesse se noue une amitié profonde. Comment quelques femmes, toutes dévouées à l'action d'Élisabeth, vont-elles cinq années durant faire de cet endroit un havre de paix et de résistance malgré la menace nazie ?

Un roman poignant et généreux, fondé sur une histoire vraie, qui éveille les consciences quand solidarité et engagement sont plus que jamais des mots d'actualité.

 

  • Les courts extraits de livres : 12/03/2007

 

Des flammes claires dansaient dans la cheminée, répandant une douce chaleur dans la salle octogonale aux murs lambrissés. Teresa, fascinée, eut du mal à en détacher son regard. Sept ou huit femmes étaient réunies autour d'une grande table de bois blanc.

 

Certaines tenaient des nouveau-nés dans leurs bras, les autres semblaient sur le point d'accoucher. Elles interrompirent leur bavardage à son arrivée et tournèrent vers elle des visages souriants et curieux.

 

- Señoras, je vous amène deux nouvelles venues...

Toujours cet accent heurté et chantant. Dans son dos, Teresa entendit la directrice refermer la porte sur le froid de la nuit et, d'un coup, l'ambiance douillette générée par cette intimité de femmes se referma sur elle. Elle n'en avait plus l'habitude et se sentit suffoquer, prise à la gorge.

 

Susana en revanche paraissait très à son aise. Les pen­sionnaires s'étaient levées et l'entouraient avec des sourires et des murmures accueillants. Ses joues creuses rosissaient de plaisir et ses yeux sombres brillaient d'un éclat qui ne devait plus rien à la fièvre. Elle s'épanouissait, faisait déjà partie du groupe...

 

Sentant sans doute qu'elle ne serait pas la bienvenue, aucune des femmes ne s'était risquée à approcher Teresa, toujours drapée dans sa couverture râpée et sa réserve hautaine.

La directrice déboutonna son manteau de drap sombre, qu'elle alla suspendre à un clou près d'une des fenêtres. Sans se retourner, elle fit signe aux deux nouvelles de la suivre.

- Que diriez-vous d'un bain bien chaud avec une serviette de toilette et du savon ? Vous vous sentirez mieux une fois propres ! Le souper n'est que dans une heure et demie. Soeur Nelly vous donnera ce qu'il faut pour vous soigner. Nous avons du baume du Pérou, c'est très efficace contre la gale !

Les enfants d'Élisabeth

Auteur : Hélène Legrais

Genre : Romans et nouvelles - français

Éditeur : Presses de la Cité, Paris, France

Collection : Jeannine Balland


Le journal sonore des livres : Lu par Claire Lamarre - 19/03/2007

Télécharger le MP3

Claire Lamarre – 19/03/2007



Acheter Les enfants d'Elisabeth chez ces libraires indépendants en ligne :


L'Alinéa (Martigues) Dialogues (Brest) Durance (Nantes) Maison du livre (Rodez) Mollat (Bordeaux) Ombres Blanches (Toulouse) Sauramps (Montpellier) Thuard (Le Mans)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :