Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Portrait du jour : Armelle Le Golvan, enseignante, peintre ... et auteure de "La Ventriloque Vaginale"

Dessin baroque avec le glaive, provient du site d’images gratuites « Pixabay",

image modifiée par 

 

NOUVEAU portrait du jour Armelle Le Golvan

 

Culture et justice développe la rubrique Portrait du jour, ouvre ses pages aux fidèles lecteurs de la page et reçoit avec infiniment de plaisir Armelle Le Golvan

 

Bienvenue Armelle Le Golvan sur le très discret et prisé Culture et justice Ph.P.

"La chanteuse du groupe Papalaf est une bulle de champagne. Pétillante et généreuse, avec un peu de bouteille, qu'elle secoue pour laisser s'échapper les émotions, les coups de gueule, les portraits ou les histoires qui emplissent ses chansons.

À la fois auteur et interprète, Armelle Le Golvan sait observer la vie, et en tirer le meilleur, même lorsqu'elle en pointe les chagrins ou les désillusions. Loin de fuir la réalité, elle s'en empare avec classe et légèreté, pour la comprendre, y trouver du sens ou juste un peu de beauté.

Également peintre et dessinatrice de talent, cette institutrice giennoise crée comme elle respire, naturellement, au quotidien. De la même manière qu'elle fait ses délicieux gâteaux maison, juste parce que ça donne plus de goût à la vie." 20/03/2017 - La République du Centre

 

 

 

Interview
Armelle Le Golvan, illustratrice :

Bonjour. Votre dernier roman paraît aux éditions MVO et s’intitule «la ventriloque vaginale». Ce titre interpelle.

Armelle Le Golvan, autrice :

Tout comme le portrait que vous avez fait pour la couverture.

ALG i :

J’ai effectivement utilisé pour ce dessin en noir et blanc des motifs (vagins symbolisés et poings serrés) qui évoquent l’aventure que vit votre héroïne.

ALG a :

Il ne s’agit pas à proprement parlé d’une héroïne. Cette femme est avant tout une victime. Et certainement depuis de nombreuses années. Mais sa vie bascule lors d’une agression sexuelle. Le pire est évité grâce à l’intervention inattendue de son vagin. Il lui faut dès lors apprivoiser son organe frondeur pour prendre enfin sa vie en main et mener à terme sa vengeance.

ALG i :

D’où vous viennent vos idées pour l’écriture ?

ALG a :

Mon écriture est impulsive, nerveuse. La colère est très souvent un guide. Et en 2020, il y a encore de nombreuses raisons d’être furieuse lorsque l’on est une femme et que l’on assiste impuissante à la détresse de celles qui n’osent pas dénoncer, lorsque l’on confond encore attouchements, gestes déplacés et agressions, lorsque certains mouvements prônent un retour en arrière en matière des droits de la femme.

ALG i :

C’est un livre engagé ?

 

 

ALG a :

J’y ai volontairement glissé de l’humour, du burlesque et du loufoque. À ma connaissance, il n’existe pas de ventriloque vaginale (et c’est fort dommage ! Je serais curieuse d’assister à un tel spectacle). J’ai évoqué une forme particulière de résilience qui n’a de sens que pour Sabine ( le personnage central de mon roman). J’en profite pour déconstruire une filiation, pour défantasmer quelques fausses évidences. J’ai essayé de pointer quelques attitudes, comportements... je ne suis pas donneuse de leçons. J’ai assez à faire dans mon travail.

ALG i :

Vous enseignez en maternelle.

ALG a :

Ce qui vous offre une belle liberté en matière de créations plastiques et de transmission.

ALG i :

Je suis une boulimique. Je ne peux aborder une journée sans savoir ce que je vais dessiner ou peindre. Le collage me plaît aussi énormément. J’essaie de jongler entre toutes ces passions. Mon métier est idéal dans ces conditions.

ALG a :

Et vous me laissez régulièrement assez de place pour écrire.

ALG i :

Nous nous complétons sans doute.

Rencontre avec Armelle Le Golvan, chanteuse du groupe ...

 

 

Culture et justice rassemble des informations relatives à l’actualité culturelle sur les questions de justice. Histoires, romans, portraits du jour, salon de livres... par Philippe Poisson et Camille Lazare.

 

https://www.facebook.com/pageculturejustice

A propos du site : Criminocorpus propose le premier musée nativement numérique dédié à l’histoire de la justice, des crimes et des peines. Ce musée produit ou accueille des expositions thématiques et des visites de lieux de justice. Ses collections rassemblent une sélection de documents et d’objets constituant des sources particulièrement rares ou peu accessibles pour l’histoire de la justice.

Relecture et mise en page Ph. P et S.P.

 

Tag(s) : #Coup de coeur du jour, #portrait du jour criminocorpus
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :