Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Le nouveau roman de Georges Gautron met en scène des personnages aussi déconcertants qu’attachants dans des situations qui évoquent les problèmes de la société actuelle, à savoir la vie précaire des sans domicile fixe, ces êtres sans visage aux douloureux passés, ces oubliés de la rue qui se croient sans avenir. Parmi eux, Jacques, le professeur de philosophie, que l’ennui et le désœuvrement ont conduit dans ce milieu hostile et cruel, puis Marcel, l’ancien policier, que le poids des souvenirs de la guerre d’Algérie et l’alcoolisme ont jeté à la rue. Une amitié singulière va naître entre ces deux hommes, bousculée par une rencontre improbable, celle d’Anne-Laure, bénévole aux « restos du cœur ». Une écriture alerte, des dialogues savoureux rendent la lecture de ce roman particulièrement prenante. Un récit poignant où l’amitié et l’amour se révèlent sources d’espérance. Georges Gautron est l’auteur de quatre romans et d’un polar. Son précédent roman, L’Ombre de l’Orchidée (Éditions Secrets de Pays), a été Grand Prix Périgord de Littérature en 2017.

 

 

Après des études de philosophie à la faculté de Clermont-Ferrand, Georges Gautron s’investit dans l’enseignement puis dans les collectivités territoriales.

 

Il publie trois romans, « Rue des Silences », « La petite mort du peintre » et « Le violoncelle blessé », aux Editions La Lauze. Il vient d’être promu Chevalier des Arts et des Lettres.

Éditeur : LES ÉDITIONS SECRETS DE PAYS

Tag(s) : #Romans - Essais - Polars - Thrillers, #Coup de coeur du jour
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :