Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

http://www.decitre.fr/gi/79/9782909929279FS.gifDocument 2007 - Pendant l'Occupation, la prison Montluc de Lyon renferme des milliers de résistants, de Juifs et d'otages arrêtés en région Rhône-Alpes.


Sous une dure surveillance allemande et dans des conditions de vie dramatiques, ils sont dans l'attente de leur exécution ou de leur déportation dans un camp de concentration ou d'extermination. Résistant, Raymond Léculier fait partie des rares détenus à ne pas être exécuté ou déporté, mais il subit neuf longs mois d'internement dans ce lieu de sinistre mémoire. Rédigé fin 1944, ce témoignage " à chaud " - unique par sa durée (24 novembre 1943-24 août 1944) - perpétue, sans vaine littérature, la somme d'angoisses et de misères physiques qui a été le lot quotidien de celles et ceux, qui à la prison de Montluc, ont été prisonniers de la Gestapo.

A Montluc - Prisonnier de la Gestapo, Souvenirs de Raymond Leculier 25 Novembre 1943 - 25 août 1944

 

Alice Joly , Raymond Léculier

Broché

Paru le : 30/01/2007

Éditeur : BGA Permezel

 

 

L'auteur en quelques mots en 2007...

 

Ouvrier à l'usine de la Buire de la Compagnie électro-mécanique et membre du Réseau Marco-Polo, Raymond Léculier (1923-1971) quitte Lyon en juillet 1943 pour rejoindre les Chantiers de jeunesse à Tarascon, en vue de travailler à la construction de plates-formes bétonnées dans le chaînon des Alpilles.


En compagnie de trois camarades qui partagent son même dégoût d'avoir obéi aux ordres des Allemands, il décide en septembre 1943 - après consultation et avis favorable de son chef scout et responsable de Réseau (René Pellet) - de déserter le chantier pour rejoindre le Maquis de haute-Savoie. Déçu par l'inorganisation d'un maquis installé aux environs de Cluses, il revient début novembre 1943 à Lyon, où il reprend son action clandestine.


Le 24 novembre 1943, il est arrêté à la centrale de l'Organisation, en même temps que sept agents. En détention le jour même à la prison Montluc, il y est interné jusqu'à la Libération du site par FFI le 24 août 1944.

 


http://www.canalblog.com/profilepics/8/1/81681.jpgS'aventurer dans l'univers de l'édition n'est pas chose facile. Pourtant, Bruno Permezel, juriste de formation, a tenté sa chance à la fin de l'année 1992. Désireux de publier des ouvrages de référence destinés au grand public tout en étant installé à Lyon, il a, avant de fonder une Sarl d'édition, choisi d’affronter lui-même les difficultés de l'écriture en rédigeant un premier ouvrage. Ce livre se présente comme un recueil de 1 150 notices biographiques décrivant des résistants lyonnais de la Seconde Guerre Mondiale

D'emblée, la ligne éditoriale est orientée vers l'engagement et répond aux propres questionnements de l'auteur-éditeur. Depuis, les Editions BGA Permezel ont édité une trentaine de titres avec un tirage moyen compris entre 1 000 et 3 000 exemplaires. À travers ses publications, Bruno Permezel souhaite découvrir et mettre en valeur le patrimoine historique et culturel. Aussi, ses livres sont-ils conçus comme le point d'ancrage d'autres événements culturels comme des expositions ou encore des rencontres débats.

http://www.bgapermezel.free.fr/

Bruno Permezel
11, rue Laurent Vibert
69006 Lyon
Tél : 04 78 93 68 61
Fax : 04 78 93 68 61

 Publications disponibles : ICI

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :