Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

http://www.decitre.fr/gi/33/9782702140833FS.gifDocument 2010 - Ghetto ? Oui, il faut oser le mot, ce terme qui fait si peur à la République.


Parce que, année après année, clans les banlieues des grandes villes françaises, se sont constitués des territoires à part, avec leurs propres lois, leurs langages, leurs hiérarchies, leurs frontières. Ce livre est une plongée dans les eaux profondes du ghetto français, dans le noyau dur de la crise urbaine. Avec les émeutiers qui jettent des pierres. Dans les patrouilles de police, suréquipées et surexposées.


Dans les tribunaux où la loi républicaine tente de s'imposer face à celle du silence. Avec les maires, au front, vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Au milieu des enterrements, dans les larmes des affrontements entre " bandes ". Des territoires qui concentrent, absorbent, produisent, comme aucun autre espace, les tensions de la société française : chômage, insécurité, enclavement, immigration et pauvreté.


Des territoires où l'État a concentré des moyens policiers et judiciaires exceptionnels pour en reprendre le contrôle. Sans succès. Résultat de quatre années l'enquête, ce livre est un cri d'alarme. Car dissimuler la réalité du gouffre serait pire encore.

La loi du ghetto - Enquête sur les banlieues françaises

Luc Bronner

Broché

Paru le : 03/03/2010

Éditeur : Calmann-Lévy

 

 

http://www.territorial.fr/uploads/WEB/0056/WEB_CHEMIN_5539_1272547202.pngL'auteur en quelques mots en 2010 ...

 

Luc Bronner, 35 ans, est journaliste au Monde où il couvre les banlieues.


Il a reçu le prix Albert-Londres en 2607 pour ses enquêtes sur les jeunes et les quartiers sensibles.

 

Interview

Pour Luc Bronner, la constitution des ghettos est le fruit d'un processus à double détente : l'évitement de la société française vis-à-vis des banlieues et l'enfermement sur soi de certaines cités sensibles. L'effacement des adultes y laisse un boulevard au pouvoir des adolescents. Quant aux élus, ils investissent peu le sujet. Il y devine un certain « cynisme ».

www.territorial.fr/.../47-lettre-du-cadre.htm

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :