Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Un historique du conflit maritime entre la France et le Royaume-Uni sur la Côte d'Opale entre 1802 et 1804. Les spécialistes retracent l'édification des camps et notamment celui de Boulogne, ainsi que le quotidien des soldats, leurs problèmes de santé ou le climat difficile de cette guerre pour les militaires mais aussi pour les civils. ©Electre 2021

Le 18 brumaire An VIII (le 9 novembre 1799), un coup d'État met à la tête de la République avec des pouvoirs limités, le général Napoléon Bonaparte, il vient de fêter son trentième anniversaire. La France est au plus bas, ses frontières sont une nouvelle fois menacées, le déficit budgétaire se creuse et le moral des Français est au plus bas. Le pays a besoin d'être réformé ! La jalousie envers le jeune Premier Consul gagne l'ensemble des généraux républicains, les hommes politiques lui ont restreint son champ d'action gouvernemental. Bonaparte a besoin d'une victoire militaire pour asseoir son pouvoir. C'est chose faite le 14 juin 1800 à Marengo ! Après ce triomphe, Bonaparte va faire évoluer la société révolutionnaire égalitaire vers la méritocratie, avec la création de la Légion d'Honneur et de Garde Consulaire, l'élite de l'armée.

Après une brève trêve avec l'Angleterre signée à Amiens le 25 mars 1802, la France et le Royaume-Uni sont de nouveau en guerre au printemps 1803. Durant l'été, le Premier Consul décide d'installer des garnisons le long des côtes françaises et belges. Sa stratégie est claire ! L'invasion de l'Angleterre est d'éliminer ainsi l'ennemi héréditaire. Le projet est risqué, Bonaparte demande à sa marine de bloquer quelques heures la Royal Navy dans le secteur des îles d'Isoire afin de permettre aux 100 000 hommes de traverser la Manche. L'entreprise prend des proportions gigantesques durant les 22 mois de séjour de l'armée sur la Côte d'Opale. 30 000 arbres sont coupés pour réaliser les 2 000 navires de transports. Dans les chantiers navals d'Ostende, Dunkerque et Boulogne-sur-Mer, on construit les bateaux pour effectuer la traversée, on entend les bruits des scies et des marteaux des ouvriers de la marine, réquisitionnés pour mener à bien ces travaux. Trois grands camps sont formés à Bruges, Saint-Omer et Montreuil ; les soldats vivent au rythme des instructions militaires terrestres et maritimes. Le premier Consul, devenu Empereur, transforme cette armée révolutionnaire en arme de guerre terrible pour l'ennemi. En août 1805, tout est prêt, l'invasion peut commencer mais une mauvaise nouvelle vient d'arriver au quartier général de Napoléon : la flotte de l'amiral Villeneuve est bloquée dans le port de Cadix, l'invasion de l'Angleterre a échoué. Le 31 août 1805, Napoléon lance alors la grande armée sur l'Autriche. Les 3e, 4e, 5e et 6e corps d'armée parcourent Boulogne à Ulm en un temps record. La surprise est totale, l'ennemi a devant lui une nouvelle armée française ; aux idées révolutionnaires, s'est rajoutée la rapidité de mouvement. La France va écrire ses plus belles pages de gloire militaire avec les hommes du camp de Boulogne : à Austerlitz, à Iéna, à Auerstaedt, Eylau et à Friedland.

Cet ouvrage reprend l'installation des camps sur le littoral, l'arrivée des troupes sur la côte, le renforcement des bataillons et des escadrons par les premiers conscrits et le rôle de la marine. Le second aspect que vous allez découvrir à la lecture de ces chapitres : la vie quotidienne des militaires, les maladies, les mentalités et les problèmes psychologiques de cette vie de tous les dangers.

Durant deux années passées sur le littoral, Napoléon fera de ses soldats, une armée d'élite, le camp de Boulogne restera à tout jamais le berceau de la Grande Armée.

Tag(s) : #Repères Consulat et 1er Empire
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :