Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/9/3/5/9782266166539.jpgDocument 2006 - Après Rimbaud et Verlaine, Jean Teulé ne pouvait mieux clore son voyage en Poésie qu'en endossant avec orgueil et humilité les haillons magnifiques de François Villon.

Frères humains qui après nous vivez, N'ayez les coeurs contre nous endurcis.

Il est peut-être né le jour de la mort de Jeanne d'Arc. On a pendu son père et supplicié sa mère. Il a appris le grec et le latin à l'université de Paris. II a joui, menti, volé dès son plus jeune âge. Il a fréquenté les miséreux et les nantis, les étudiants, les curés, les prostituées, les assassins, les poètes et les rois.

Aucun sentiment humain ne lui était étranger : des plus sublimes aux plus atroces, il a commis tous les actes qu'un homme peut commettre. II a traversé comme un météore trente années de l'histoire de son temps et a disparu un matin sur la route d'Orléans.

II a donné au monde des poèmes puissants et mystérieux et ouvert cette voie somptueuse qu'emprunteront à sa suite tous les autres poètes : l'absolue liberté.

Chez Julliard, Jean Teulé a publié : Rainbow pour Rimbaud (adapté par Costa-Gavras à la télévision), L'Oeil de Pâques, Balade pour un père oublié, Darling, Bord Cadre, Longues Peines, Les Lois de la gravité et O Verlaine !.

 

  • La revue de presse Claire Julliard - Le Nouvel Observateur du 27 avril 2006

 

Le 6 février 1452, le prévôt de Paris fait donner l'assaut aux «escolliers» de la Sorbonne qui tirent au canon rue Saint-Jacques. Le plus turbulent d'entre eux est un certain François Villon, un poète qui harangue la jeunesse, organise le chahut et bombarde les sergents de pommes blettes.

Drôle de clerc que ce Villon. Un dévergondé qui fréquente les tavernes et les maisons closes, qui joue à «montre-cul», danse dans les cimetières et s'amuse à intervertir les enseignes des boutiques de Paris. Un gibier de potence que l'on renvoie de la faculté, à la suite de nouvelles échauffourées estudiantines dont on le tient pour responsable.

Après «Rainbow pour Rimbaud» et «Ô Verlaine !», Jean Teulé clôt sa trilogie des poètes mauvais garçons par le plus voyou. Ce roman à la première personne reconstitue la vie mal connue du prince de la racaille, né François de Montcorbier en 1431. L'écrivain fait ainsi oeuvre utile car, comme l'a souligné Jean Dufournet, grand spécialiste de Villon, apprécier un tel auteur requiert une certaine familiarité avec sa biographie et son temps... Jean Teulé fait remonter des bas-fonds les relents méphitiques. L'écrivain a peint une danse macabre ; il a dédié une ode épique à l'un des plus grands et des plus misérables de nos écrivains. Apparemment l'inspiration de Villon a porté à son apogée celle de notre frère «Jehan» !

 

  • La revue de presse Thierry Gandillot - L'Express du 23 mars 2006

     

Sa vie fut un roman. Voici maintenant le roman de sa vie. Il fallait un culot monstre pour chausser, à plus de cinq siècles de distance, les poulaines de maître François, poète et assassin, objet de tous les fantasmes et de toutes les passions, dont la notice biographique tient en moins de vingt lignes. Jean Teulé nous avait déjà régalés avec ses romans décalés consacrés à Rimbaud et à Verlaine. Cette fois, il nous éblouit. En s'attaquant à Villon, Teulé achève brillamment sa trilogie romanesque, remontant à la source des poètes maudits... Après avoir plongé dans l'immense documentation disponible sur cette fin de Moyen Age (dont le fameux François Villon de Jean Favier), les archives de police, passablement fournies, et les 2 023 vers du Testament de 1461, maître Jean a littérairement cannibalisé son modèle...

On ne connaît pas le jour exact de la naissance de Villon - c'était «un peu avant l'été» 1431. Alors pourquoi pas le 30 mai, jour qui vit Jeanne monter au bûcher à Rouen ? On ignore même l'année de sa mort. Beaucoup de gens croient qu'il a fini pendu. En réalité, maître François a disparu de la circulation un jour de 1463, banni de Paris pour dix ans, le «P» de l'infamie marqué au fer rouge sur le front. On n'entendra plus jamais parler de lui.


Entre ces deux événements, le «mauvais garçon du siècle» a moult fois frôlé la potence. Son père, lui, n'y avait pas échappé. Et la probabilité est élevée, selon Teulé, que sa mère ait été enterrée vivante, pieds et poings liés, comme une voleuse. Ce qui expliquerait que le jeune François fut confié, vers l'âge de 5 ans, au bon Guillaume de Villon - «mon plus que père, [...] plus doux que mère».

Il lui en fera voir de toutes les couleurs...

Je, François Villon

Auteur : Jean Teulé

Date de saisie : 2006

Genre : Romans et nouvelles - français

Éditeur : Julliard, Paris, France



Acheter Je, François Villon chez ces libraires indépendants en ligne :


L'Alinéa (Martigues) Dialogues (Brest) Durance (Nantes) Maison du livre (Rodez) Mollat (Bordeaux) Ombres Blanches (Toulouse) Sauramps (Montpellier) Thuard (Le Mans)

 

 

Liens utiles sur le blog

 

Ces fabuleux voyous. Crimes et procès de villon, sade, verlaine …

Ces fabuleux voyous. Crimes et procès de villon, sade, verlaine …

article - 14/04/10 - Ces fabuleux voyous. Crimes et procès de Villon, Sade, Verlaine … - Résumé : Florence Richter s’interroge sur les relations qu’entretiennent les auteurs et …

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-ces-fabuleux-voyous-crimes-et-proces-de-villon-sade-verlaine-48587704.html


Vol et brigandage au moyen âge - la bande des coquillards

Vol et brigandage au moyen âge - la bande des coquillards

article - 15/08/10 - Liens utiles sur le blog Ces fabuleux voyous. Crimes et procès de Villon, Sade, Verlaine … article - 14/04/10 - les raisons de l’œuvre : Villon

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-vol-et-brigandage-au-moyen-age-la-bande-des-coquillards-55450684.html


Poètes en prison de charles d'orléans à jean genet …

Poètes en prison de charles d'orléans à jean genet …

article - 06/09/10 - écrits dans la cour de sa prison sont dans toutes les mémoires. Comme le dernier vers de François Villon dans l'ombre de la mort : D'autres poètes français ont…

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-poetes-en-prison-de-charles-d-orleans-a-jean-genet-56577709.html


François villon, poète et bandit …

article - 24/03/09 - François Villon, poète et bandit … - " … Mais il aura de la chance. Ayant fait appel auprès de la cour du Parlement, il eut, le 5 janvier 1463, la satisfaction de voir casser la peine…

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-29428723.html


"je, françois villon, assassin, voleur , poète"

"je, françois villon, assassin, voleur , poète"

article - 21/06/09 - "Je, François villon, assassin, voleur , poète" - Serge Meynard tourne pour France 2, « Je, François Villon, assassin, voleur , poète », une fiction adaptée du roman de Jean…

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-32926860.html


François villon, poète et malfaiteur

François villon, poète et malfaiteur

article - 09/05/10 - François Villon, poète et malfaiteur - Issu d’une famille pauvre, François de Montcorbier, orphelin de père très jeune, est élevé par le chanoine Guillaume de Villon,…

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-fran-ois-villon-poete-et-malfaiteur-50102913.html

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :