Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

http://www.laprocure.com/cache/couvertures/9782200249694.jpgS'homicider soi-même, se noyer le coeur, s'abréger les jours..., autant de mots pour dire le suicide en cette fin du XVIIIe siècle. Se supprimer est alors encore un crime et les morts peuvent même être jugés et punis. Mais dans cette société des Lumières qui prône le bonheur, élites et simples citoyens s'interrogent sur ce «dernier désespoir» qui jette à bas des hommes et des femmes de tout âge et de toute condition.


Rapports de police, lettres de suicidés ou chroniques redonnent vie à ces morts qui nous parlent d'honneur, de misère, d'amour ou de politique. Et s'offre ici le tableau émouvant de la sensibilité et de la sociabilité des Français, de la fin de l'Ancien Régime à l'Empire.

 

Dominique Godineau est professeure d'histoire moderne à l'Université Rennes 2. Elle a consacré de nombreuses études à l'histoire des femmes et de la Révolution française et a publié Citoyennes Tricoteuses. Les femmes du peuple à Paris pendant la Révolution (1988, Perrin, 2004) et Les femmes dans la société française, XVIe-XVIIIe siècle (Armand Colin, 2003).


  • La revue de presse Antoine de Baecque - Le Monde du 28 juin 2012

 

A cette date, le suicide est un point sensible dans l'évolution des moeurs...


Tandis que des écrivains, de Goethe à Sade en passant par Casanova, en ont parfaitement compris le sens en un siècle qui réclame le droit au bonheur tout en revendiquant un fatum tragique. Si ces discours sont parfois connus, le principal apport de Dominique Godineau est une plongée dans les archives policières et judiciaires qui révèle la réalité des pratiques du suicide tout en jetant un regard neuf sur les représentations de cette radicalité.

 

 S'abréger les jours : le suicide en France au XVIIIe siècle

Auteur : Dominique Godineau

Date de saisie : 28/06/2012

Genre : Histoire

Editeur : Armand Colin, Paris, France

 

Tag(s) : #Société - Travailleurs sociaux
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :