Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

http://www.decitre.fr/gi/15/9782742782215FS.gifDocument 2009 - Lorsque Simone Veil devient ministre de la Santé en 1974, elle est décidée à faire changer la situation des femmes qui avortent dans la clandestinité, sans hygiène et souvent au prix de conséquences irréversibles pour leur santé. En 1972, le procès de Bobigny, où l'avocate Gisèle Halimi a défendu une jeune fille ayant avorté à la suite d'un viol, avec l'aide de sa mère, a porté le débat sur la place publique. Il avait été précédé en 1971 du «Manifeste des 343 salopes» qui, au risque d'être poursuivies, avaient déclaré publiquement s'être fait avorter. Simone Veil est convaincue qu'il faut modifier la loi et permettre à toute femme qui le souhaite de subir un avortement dans des conditions décentes. Le combat n'est pas facile : elle doit affronter une forte opposition, chez les députés de la majorité comme dans les associations catholiques. Mais elle est déterminée et la loi est promulguée le 17 janvier 1975.

Ce qui la révolte, c'est l'avortement du pauvre. Elle sait que les bourgeoises fortunées partent en Angleterre. Elles sont prises en charge par des gynécologues, bénéficient d'une anesthésie, de repos et rentrent chez elles en bonne santé. Les autres, les pauvres, les mal loties, meurent ou sont mutilées. Les praticiens ont mené une étude sur les suites des avortements clandestins, comme l'ablation de l'utérus, des problèmes aux reins, sans compter les décès. Simone partage avec les médecins la conviction qu'il est urgent de changer la loi. C'est un impératif médical. Elle ne peut plus supporter cette injustice.


Maria Poblete épouse depuis toujours la cause des femmes. Après nous avoir raconté la résistance de Lucie Aubrac, Maria nous emmène auprès de celle qui arracha les femmes françaises à la sordide brutalité des avortements clandestins.

Simone Veil : non aux avortements clandestins

Auteur : Maria Poblete

Date de saisie : 14/06/2009

Genre : Jeunesse à partir de 13 ans

Éditeur : Actes Sud junior, Paris, France

Collection : Ceux qui ont dit non

 

Liens utiles sur le blog


Infanticide, abandon de bébés : une longue histoire

Infanticide, abandon de bébés : une longue histoire

article - 06/09/09 - déposées. Les progrès de la contraception et la loi sur l'IVGont fait diminuer la fréquence des accouchements sous X (500 à 600 par an contre 10 000…

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-35748170.html


Les dessous du procès de bobigny

Les dessous du procès de bobigny

article - 01/12/09 - Intervenant le 8 mars 2004 lors d’un colloque au Sénat – une fois l’IVGsolidement implantée en France – celle qui était devenue l’icône révérée du…

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-les-dessous-du-proces-de-bobigny-40359624.html


Gisèle halimi : "ne vous résignez jamais!"

Gisèle halimi : "ne vous résignez jamais!"

article - 06/03/09 - Gisèle Halimi a oeuvré pour défendre les droits des femmes : lutte contre le viol, pour l'IVG, pour l'égalité professionnelle, la parité… Toutes ces années d'engagement, cette…

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-28714488.html


Simone veil : sixième femme "immortelle" à l'académie française

article - 18/03/10 - voter la loi de 1975 qui porte son nom légalisant l'interruption volontaire de grossesse (IVG) au terme d'un dur combat politique et de débats agressifs qui lui feront monter les larmes…

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-simone-veil-sixieme-femme-immortelle-a-l-academie-fran-aise-46926762.html


"taisez-vous, abruti !" … L'insulte en politique

"taisez-vous, abruti !" … L'insulte en politique

article - 12/04/10 - 10) et les termes utilisés par les opposants à l’interruption volontaire de grossesse (IVG) à l’endroit de la ministre Simone Veil en 1974 (chapitre 12), porteurs d’un…

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-taisez-vous-abruti-l-insulte-en-politique-48454155.html


Le droit à l’avortement, un droit toujours précaire…

Le droit à l’avortement, un droit toujours précaire…

article - 30/11/09 - le 30e anniversaire de la loi dite Veil-Pelletier qui oblige les hôpitaux à proposer l’IVG, l’interruption volontaire de grossesse. Cette loi du 30 novembre 1979 venait confirmer…

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-le-droit-a-l-avortement-


Acheter Simone Veil : non aux avortements clandestins chez ces libraires indépendants en ligne :

L'Alinéa (Martigues) Dialogues (Brest) Durance (Nantes) Maison du livre (Rodez) Mollat (Bordeaux) Ombres Blanches (Toulouse) Sauramps (Montpellier) Thuard (Le Mans)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :