Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

http://www.decitre.fr/gi/05/9782848781105FS.gifDocument février 2011 - « Soudain, derrière nous, la grande porte se ferme et un soldat allemand s'approche de nous avec un sourire goguenard. On ne peut plus avancer, plus reculer. On s'éparpille comme des oiseaux apeurés.


Je me retrouve dans un poulailler. Les poules caquettent et battent des ailes, apeurées. Elles vont me trahir. Les secondes - les minutes, je ne sais pas bien - passent. Les voilà ! Ils sont trois ou quatre maintenant à nous chercher. Il y en a un à deux mètres de moi. Je me serre, je me coince dans mon poulailler. Peine perdue, le Boche m'a vu, il s'avance et me prend par le bras. Je me débats lui donne des coups de poing, des coups de pied, rien n'y fait. Hilare, il m'emmène au dépôt. »

Le Ch'ti ? un sacré caractère ! Gamin, il pille les camions de ravitaillement de la Wehrmacht pour garnir la marmite de ses vieux ; ado, il se passionne pour les filles, le poker et... l'argent liquide, de préférence celui des bourgeois. La police s'en mêle, suivie par l'armée, qui aura bien du mal à mettre la main sur l'énergumène... Et en 1954, à Médenine, Tunisie, la Section Disciplinaire des Bataillons d'Afrique se voit chargée de mater une forte tête...

Paul F. Deschaume, c'est bientôt 80 printemps et un moral fait pour arrêter l'hiver. P'tit Paul ne craignait ni Boche ni maton, n'avait pas peur des caïds et toisait sans ciller les tyranneaux en uniforme. Son écriture lui ressemble. Droite et franche, elle parle au coeur, disant à peu près ceci : nous sommes tous des hommes dignes ; il appartient à chacun de le rester.

 

Une vie de Ch'ti : de Lille à Tataouine

Auteur : Paul F. Deschaume

Date de saisie : 22/02/2011

Genre : Biographies, mémoires, correspondances...

Éditeur : In octavo éditions, La Celle-Saint-Cloud, France

  • Les courts extraits de livres : 25/02/2011

     

    Avant-propos - Cela fait plusieurs années que ma femme Monique, mes filles Anita et Nadine, ainsi que certains de mes petits enfants, m'incitent et insistent pour que je le fasse. A mes filles, j'ai raconté quelques anecdotes. A Monique, par petites doses, par étapes : tout.

    J'ai eu également, dans certaines circonstances, l'occasion d'en parler à d'autres. Devant leurs regards sceptiques, incrédules, je me suis vite tu...
    Il y a quelques jours, pour mon anniversaire, le cadeau de Nadine était un grand cahier relié en cuir avec un marque-page incorporé. Je l'ai ouvert, il n'y avait que des pages blanches, dorées sur tranche. Elle m'a dit :
    - Allez papa, s'il te plaît, fais-le pour nous, tes neuf enfants, pour tes vingt petits-enfants, qu'ils sachent, qu'ils te connaissent.
    J'ai hésité quelques jours et, aujourd'hui, je m'y mets. Je vais me replonger dans ma jeunesse en compagnie de mes grands-parents. Je vais retourner en prison. Je vais revenir dans l'enfer de la section disciplinaire du Bat-d'Af en Tunisie.
    A 74 ans, je vais déchirer le voile du silence. Ce sera difficile. Et à certains moments douloureux.

 

Le courrier des auteurs : 25/02/2011

 

1) Qui êtes-vous ? !

 
Né en 1931, abandonné par ma mère chez mes grands parents qui m'ont entouré de tout l'amour du monde. Je suis un homme ordinaire qui a traversé des épreuves peu ordinaires et douloureuses.
Autodidacte, je suis un homme de caractère, réfléchi, tolérant, sensible, cabochard mais vulnérable.
Ma vie : du bon et du mauvais qui m'ont amené à faire "des bêtises".... vers la case prison, puis au Bat'd'Af, (section disciplinaire à MEDENINE/TATAOUINE en Tunisie, en plein désert)... Un des tabous de l'Armée Française.
Je suis amoureux de mon Nord natal, un Ch'Ti au caractère bien trempé. Sous ma carapace et mon masque de clown que je revêts quand je sors, je cache des émotions qui m'envahissent tout entier, jusqu'à la passion. J'ai conscience que malgré mes incartades de jeunesse, que j'ai "payées" (que je paie encore), je me suis conduit en honnête homme et je peux me regarder dans mon miroir "sans ciller".

2) Quel est le thème central de ce livre ?

 
En fil rouge, l'amour indélébile que je porte à mes grands-parents.
Ce que j'ai traversé : la guerre 39/45 dès l'âge de 9 ans et l'après guerre. Mes conneries d'adolescent : poker...prison....le Bat d'Af et ses tortures morales et physiques. Puis la famille et le rachat, ce qui a fait de moi un homme conscient de ses responsabilités.
Mon autobiographie retrace avec sobriété et honnêteté et tente de faire comprendre l'homme que je suis aujourd'hui.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?

 
Mon talon d'Achille : mes petits enfants, alors je vais continuer à rêver. Pour l'instant, j'ai besoin d'eux, de les prendre dans mes bras, de les caresser, de les embrasser.... de les aimer.

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?

 
Ce serait LE BOLERO DE RAVEL.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?

 
Partager mes émotions.
A l'origine, c'était une lettre destinée à mes enfants. Ils connaissaient (peut-être) le PÈRE, je voulais leur faire connaître L'HOMME........

- Partager la notion des Valeurs : amour, respect, tolérance, volonté, courage, loyauté.
On ne maitrise pas toujours son destin : un jour deux hommes naissent égaux, quelques minutes après, ils ne le sont déjà plus. Les années passent, ils se retrouvent de chaque côté d'une grille : l'un a la clef, l'autre pas.Une vie de Ch'ti : de Lille à Tataouine


- Partager une partie de ma vie semée d'embûches :
Un gamin gai, insouciant entouré de l'amour débordant envers ses grands-parents (ce qui est réciproque). Sa débrouillardise l'amène à "voler l'allemand".
Un début de vie dissolue : les filles, le poker..... la prison..... et (double peine) l'envoi à la Section disciplinaire LE BATd'AF à MEDENINE/TATAOUINE en Tunisie, en plein désert. Comment s'en est-il sorti ?

- Partager ce que je suis : Un Ch'Ti rebelle, écorché et brut de décoffrage, mauvais caractère, mais pudique et vulnérable.
Je suis un homme qui revêt son habit de clown pour faire rire : quelquefois, c'est pour cacher un coeur qui pleure.
Je suis un homme amoureux de sa ville natale LILLE et de sa région LE NORD. Je suis également, malgré les souffrances subies, devenu amoureux "de MON DÉSERT" en Tunisie.

http://www.lechoixdeslibraires.com/livre-95555-une-vie-de-ch-ti-de-lille-a-tataouine.htm#269774

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :