Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'État inscrit désormais le regard porté par chacun sur l’autre et son signalement au coeur de son orientation sécuritaire. Portrait de ces sociétés de la dénonciation par Vanessa Codaccioni.

L’historienne et politologue Vanessa Codaccioni, maîtresse de conférences en science politique à l'Université Paris 8, inscrit ses recherches sur la répression dans la suite de la thèse de Michel Foucault   . Thèse selon laquelle les sociétés contemporaines reposent sur un « pacte de sécurité » par lequel l’État s’engage à protéger sa population contre tout « ce qui peut être incertitude, accident, dommage, risque »   . Dans ces États, la paix sociale serait ainsi garantie par une extension toujours plus poussée du domaine recouvert par le droit à la sécurité. Si cet essai se concentre sur la surveillance de l'islam, à l'heure de la loi sur les « séparatismes », sa publication survient aussi dans un contexte où le mouvement « MeToo » s'est prolongé, avec le livre de Camille Kouchner, dans la dénonciation du silence complice face à l'inceste. Cette double actualité nous plonge d'emblée dans la complexité du problème posé...

 PAR Maryse EMEL

  • Date de publication • 17 février 2021
Tag(s) : #Société - Travailleurs sociaux
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :