Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

http://s3.static69.com/m/image-offre/e/f/f/0/eff0b7d9ff4eba55c02bc4f5dc07e5e9-300x300.gifDate de parution : 05/11/1999 - Les anciens "collabos" n'ont eu l'occasion de s'exprimer publiquement qu'à une date assez récente, au moment de la guerre d'Algérie.


L'antigaullisme a donné à ces hérauts du fascisme français une nouvelle légitimité et une raison de renaître. Leurs discours ont alors pris la forme d'un procès en réhabilitation, leurs livres, celle d'un mémoire en défense politique. Que pensaient-ils véritablement, une fois la défaite du nazisme consommée, des raisons de la déroute de leurs idées ? Nous ne le savions pas et cette part d'ombre, supposant un déni de réalité, faisait la faiblesse générale des histoires de l'extrême droite.


Ce Dialogue de "vaincus ", rédigé en 1950 à la prison de Clairvaux par deux anciens collaborateurs, et demeuré à ce jour inédit, constitue donc un document essentiel. Ces deux anciens collaborateurs sont célèbres, puisqu'il s'agit de Lucien Rebatet et de Pierre-Antoine Cousteau, condamnés à mort à la Libération. Leur peine ayant été commuée en prison à perpétuité, ils rédigent ensemble une vingtaine de "dialogues" où ils s'expriment en totale liberté.


Ils mettent noir sur blanc des "vérités rescapées", car s'ils se considèrent comme "vaincus", leurs idées ne sont pas pour autant, selon eux, invalidées. Ils parlent de l'histoire de leur engagement, du nationalisme maurrassien au racisme hitlérien, et reprochent à Hitler d'avoir trahi ses propres principes, développés dans Mein Kampf. C'est pour eux l'explication de la défaite du nazisme. Ils évoquent de Gaulle, qu'ils haïssent, Staline, qu'ils admirent, car "depuis que le fascisme est mort, il n'y a plus d'ordre que chez les Rouges".


Bref, "Staline est génial. Il ne fait pas de martyrs lui... ". Ils passent aussi cri revue l'histoire de la littérature, invectivent avec violence Jean-Paul Sartre, " sorti du maquis des Deux Magots où l'on a terriblement peu risqué le crématoire". Sartre représente pour eux l'" imposture résistantialiste". lis vomissent Jean Genet, s'enthousiasment pour Marcel Aymé et Louis-Ferdinand Céline, discutent de la religion : " Il me soulève le coeur ce sentiment absurde parce qu'il est bien la conséquence de cette monumentale entreprise de dévirilisation, de châtrage systématique...


Le Christ était un pisse-froid... ". Malgré le désaveu de l'Histoire, leur vision du monde repose toujours sur les valeurs qui les ont menés à s'engager dans le collaborationnisme le plus dur et qui conduiront d'autres anciens collaborateurs à se mettre au service de régimes dictatoriaux, l'Espagne franquiste par exemple, ou antisémites sous couvert d'antisionisme, comme l’Égypte de Nasser. Ces dialogues nous invitent donc à regarder l'adhésion au nazisme de certains intellectuels français, non pas comme un accident de parcours ou une parenthèse, mais comme l'accomplissement de ce qu'ils pensaient et de ce qu'ils ont continué à penser malgré la défaite de leur camp.

 

Dialogues de « vaincus » prison de Clairvaux ; janvier-décembre 1950

Texte Inédit présenté Et annoté Par Robert Belot

 Auteur : Lucien Rebatet

Éditeur : Berg International

Collection : Pensee Politique Et Sciences Sociales

Date de parution : 05/11/1999


 

Berg International est une maison d'édition française.

 

Fondées en 1969 et dirigées par Georges Nataf, les Éditions Berg International concentrent leurs activités autour d'ouvrages de sciences humaines. Elles comptent parmi ses auteurs Henry Corbin, Régis Boyer ou encore Émile Poulat. Depuis quelques années, Berg a également ouvert son catalogue à la littérature, à la bande dessinée et aux livres pour la jeunesse.

 

Liens utiles sur le blog

Quatre ans de cinéma (1940-1944) - lucien rebatet

Lettres de prison de lucien rebatet

"qui suis-je?" rebatet

Jean-yves et pierre-antoine cousteau : deux frères, deux destinées…


Prisons actuelles - Évasions (82)


Tag(s) : #Prisons actuelles - Évasions
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :